image de couverture


Canicule et COVID-19

Le travail lors des fortes chaleurs peut constituer un risque pour la santé des agents. Les moyens de prévention doivent cette année être adaptés à l’épidémie de la Covid-19. Des mesures particulières seront à prendre.



 Le port du masque
étant difficile lorsqu’il fait chaud, son usage doit être réservé aux situations incompatibles avec la distanciation physique.


Il sera nécessaire de réfléchir aux éventuelles adaptations techniques susceptibles de limiter les effets de la chaleur (ventilateur, brumisateur, store…). Les locaux devront être aérés régulièrement au moins 2 × 15 minutes par jour lorsque la température extérieure sera inférieure à la température intérieure.

 Le ventilateur
pourra être utilisé à condition :

  •  d’être à la plus petite vitesse,
  •  de ne pas exposer à son flux d’autres agents que celui qui l’utilise
  •  éventuellement de casser le flux d’air par une paroi.


 Dans les locaux occupés par plus d’une personne, il est conseillé de n’utiliser la climatisation que lorsqu’elle est nécessaire pour assurer des conditions de travail acceptables selon le ministère du Travail. Les débits devront être limités de façon à ce que les vitesses d’air au niveau des personnes restent faibles et ne dépassent pas 0,4 m/s.

En cas de brumisation, seuls les systèmes collectifs de brumisation à flux descendant alimentés en eau destinée à la consommation humaine sont autorisés dans les espaces ouverts et semi clos. Il ne faut pas qu’ils soient utilisés conjointement avec un dispositif générant un flux d’air tel qu’un ventilateur lorsque le flux d’air est dirigé vers les personnes.
Les brumisateurs collectifs émettant un flux ascendant depuis le sol ou un flux latéral sont interdits temporairement.

En cas de défaut prolongé du renouvellement de l’air des locaux climatisés, il faudra organiser leur évacuation si la température intérieure atteint ou dépasse 34°C.

La fréquence des pauses et des repos devra être augmentée dans des locaux frais ou à l’ombre si le travail est en extérieur.
Le temps de travail devra être aménagé en fonction des heures les moins chaudes de la journée.

Pour le port de charge, il faudra privilégier l’aide mécanique à la manutention manuelle d’autant que les efforts pratiqués augmentent encore la température corporelle.

Il faudra limiter les expositions solaires et favoriser une rotation sur les postes de travail exposés.

Le travail isolé
devra être évité : privilégier le travail d’équipe permettant une surveillance mutuelle des agents.

La prise de boissons
devra être régulière : au moins toutes les 20 minutes lors du travail en pleine chaleur à l’extérieur. Il faut veiller à ce que les agents disposent d’un accès à de l’eau fraiche et potable. Avant de boire, compte-tenu des mesures actuelles liées à la Covid-19, il sera nécessaire en tout premier lieu de se laver les mains puis de décrocher le masque d’un côté par l’élastique, en le laissant pendre et de le remettre toujours par l’élastique.
Les agents devront être informés sur les risques liés à la chaleur (déshydratation, coup de chaleur…), sur les mesures individuelles ou d’hygiène de vie et les mesures de premiers secours.

Pour toutes informations complémentaires, les services du Pôle Environnement de Travail du CDG06 se tiennent à votre disposition.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19-aeration-ventilation-climatisation.pdf

https://www.preventionbtp.fr/Actualites/Toutes-les-actualites/Sante/Covid-19-et-canicule-comment-s-organiser

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/instruction_interministerielle_canicule_covid19_29052020.pdf