image de couverture

En savoir


plus

Covid-19 (Coronavirus) : mise à jour sur la maladie et les recommandations au 09/04/2020

Les services du Centre de Gestion sont toujours mobilisés à vos côtés et se tiennent à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

La stratégie de lutte contre l’épidémie vise à limiter les conséquences de la circulation du virus. Elle nécessite l’engagement et l’adhésion de toutes les personnes aux mesures de prévention.


Qu’est-ce que le coronavirus COVID-19 ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS.
Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).


Quels sont les symptômes ?

En l’état actuel des connaissances, les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes respiratoires tels que toux ou essoufflement.
La perte brutale de l’odorat, sans obstruction nasale et disparition totale du goût sont également des symptômes qui ont été observés chez les malades. 
Chez les personnes développant des formes plus graves, on retrouve des difficultés respiratoires, pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation et au décès.



Quelle est la dangerosité du coronavirus ?


Le coronavirus est dangereux pour trois raisons :
  • Il est très contagieux : chaque personne infectée va contaminer au moins 3 personnes en l’absence de mesures de protection.
  • Il est contagieux avant d’être symptomatique, c’est à dire qu’une personne contaminée, qui ne ressent pas de symptômes peut contaminer d’autres personnes.
  • Environ 15% des cas constatés entraînent des complications et 5% de ces dernières nécessitent une hospitalisation en réanimation.


À partir de quelle distance une personne peut-elle contaminer les autres ?

La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesure de protection.


Dois-je porter un masque ?

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade.

Contre le coronavirus, ce sont les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale, notamment rester à plus d’un mètre des autres, qui sont efficaces.

Les masques en tissus peuvent être utiles lorsque le porteur est malade, cela peut diminuer la probabilité de transmettre des postillons sur les personnes qu’il rencontre et sur les surfaces aux alentours. Ces masques restent moins efficaces que les masques chirurgicaux ou FFP2.

Il n’est pas prouvé que ces masques soient efficaces pour se protéger. Par ailleurs, les masques en tissu donnent un faux sentiment de sécurité, les études montrent que les porteurs de masques se touchent bien plus souvent le visage, et risquent de plus se contaminer.

Les mesures barrières et de distanciation sociale sont les mesures les plus efficaces pour se protéger du COVID-19.


Les gants sont-ils utiles ?

Non. Les gants peuvent également servir de support au virus après souillage par des gouttelettes contenant des virus (les gouttelettes sont les sécrétions respiratoires qu’on émet quand on tousse, éternue, ou discute).

Par ailleurs, les gants donnent un faux sentiment de sécurité, les études montrent que les porteurs de gants se touchent bien plus souvent le visage, et risquent de plus se contaminer.

Porter des gants est donc inutile, sauf dans des situations très spécifiques (personnels soignants réalisant des prélèvements ou gestes à risque). Ce sont les gestes barrières (se laver fréquemment les mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter après utilisation) et les mesures de distanciation sociale qui sont efficaces.


Que sont les gestes barrières ? 

Le virus ne circule pas tout seul, c’est l’homme, porteur du virus, qui circule donc les mesures suivantes sont des mesures de bon sens.
 Face à l’infection, il existe des gestes pour se protéger, pour faire barrière au coronavirus :

 

Conseils de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

 

 Qu’en est-il pour les proches des personnes fragiles ?


Les proches de personnes fragiles sont d’abord invités à opter pour le télétravail, ou à un aménagement du poste de travail si leur travail est indispensable à la crise sanitaire. Si celui-ci est impossible, il est possible pour les proches de solliciter leur médecin traitant ou un médecin de ville, qui pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire. L’arrêt peut être prescrit jusqu’au 15 avril et est renouvelable tant que les consignes sanitaires sont maintenues.


Vous trouverez ci-dessous les liens renvoyant aux :

– Questions/réponses à l’attention des employeurs et des agents publiques
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/files/dgcl_v2/covid19/covid_19_-_faq_pour_fpt_-_vf_02_04_2020-4.pdf
https://www.fonction-publique.gouv.fr/coronavirus-covid-19-questionsreponses-pour-employeurs-et-agents-publics

– Les fiches métiers réalisées par le CIG de la petite couronne

https://www.cig929394.fr/grh/sante/recommandations-par-metier

– Le lien vers la CPAM pour les proches des personnes fragiles
https://www.ameli.fr/assure/actualites/covid-19-les-proches-dune-personne-vulnerable-peuvent-beneficier-dun-arret

– Les fiches métiers de la Direction générale du Travail
https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-covid-19-fiches-conseils-metiers-pour-les-salaries-et-les

– L’accueil des jeunes enfants et de 0 à 3 ans des professionnels prioritaires
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid19-modes_accueil-0_3ans.pdf



 

Plateforme d’informations


Attention, les plateformes téléphoniques ne sont pas habilitées à dispenser des conseils médicaux.
Fiches d’information du Ministère